mercredi, mai 29, 2024
AccueilMotorsportsLando Norris : "Je pense que McLaren peut gagner des courses cette...

Lando Norris : « Je pense que McLaren peut gagner des courses cette année ».

Le chemin est encore long, mais Lando Norris partage l’optimisme du patron de l’équipe, Andrea Stella, de pouvoir peut-être gagner un Grand Prix en 2024

L’équipe de McLaren était considérée comme un favori secret pour un podium à Suzuka, mais Lando Norris et Oscar Piastri ont finalement dû se contenter des 5e et 8e places. Le podium de Norris à Melbourne et deux autres quatrièmes places ont permis à l’équipe de se hisser à la troisième place du championnat du monde des constructeurs, 51 points derrière Ferrari, mais 35 devant Mercedes.

Le week-end prochain, la Formule 1 se rendra à Shanghai pour la première fois depuis 2019, lorsque Piastri pilotait encore une Formule Renault et que Norris était rookie dans la catégorie reine. « Je n’en garde pas le meilleur souvenir », explique le pilote de 24 ans. Il a certes été classé 18e, mais n’a pas vu le drapeau à damier – conséquence tardive d’une collision avec Carlos Sainz et Daniil Kwjat.

Ses propres attentes ne sont « pas aussi élevées qu’à Suzuka », dit Norris avant le cinquième Grand Prix 2024. Mais : « Nous devrions être dans une bonne position. Nous pouvons être satisfaits de la manière dont la saison a commencé. En qualifications, nous nous livrons une bonne bataille avec Aston et Mercedes. À Suzuka, nous avons même devancé Ferrari ».

« En course, nous avons également fait du bon travail. Pas aussi bien que Red Bull et Ferrari, mais nous sommes devant Aston et Mercedes. C’est une bonne position de départ », dit-il. Certes, Shanghai n’était « pas un bon circuit » pour McLaren en 2019, « mais les choses ont changé depuis. Je suis optimiste et pense que nous pouvons passer un bon week-end ».

Piastri est plus sceptique. Il dit : « Ce sera pour nous l’un des circuits les plus difficiles. Bahreïn avait aussi beaucoup de virages lents et nous n’y étions pas aussi compétitifs que dernièrement. Je pense que ce sera un week-end difficile ». Certes, on peut espérer que le sprint fasse échouer les autres, mais « si nous devions dessiner un circuit spécialement pour nous, ce ne serait pas Shanghai, c’est clair. « 

Ce qui fait encore défaut chez McLaren

Parce qu’au Grand Prix de Chine, il y a un passage vraiment rapide avec le virage en épingle à cheveux, mais il est facilement rempli. Pour tout le monde. Et la majorité des autres virages se situent plutôt dans la zone lente. La McLaren n’y trouve pas son compte. Celle-ci joue plutôt ses atouts dans les virages rapides et les changements de direction agiles.

Ce que Norris redoute, c’est le « virage en escargot » après le départ et l’arrivée, qui commence par un rayon relativement large et se resserre ensuite de plus en plus : « Ce type de virage n’est pas bon pour nous », explique-t-il. « Tout comme Zandvoort, c’est aussi comme ça. C’est l’une de nos plus grandes faiblesses. En qualifications, nous pouvons peut-être passer outre, mais en course, cela devrait être un plus gros problème ».

Le directeur de l’équipe McLaren, Andrea Stella, a récemment déclaré qu’il ne pensait pas qu’il serait impossible de gagner une course dès 2024. Un pronostic sur lequel Norris freine désormais des quatre fers : il craint que cela ne soit « pas pour tout de suite », mais « si nous sommes au bon endroit au bon moment et que nous améliorons la voiture, c’est peut-être possible. « 

Norris voit actuellement McLaren à la troisième place

Il a ajouté que Suzuka, où les deux Red Bull et les deux Ferrari n’ont finalement rien pu faire, s’est très bien passé. Le podium était hors de portée, mais la quatrième place aurait peut-être été possible au lieu de la cinquième, dit Norris. Et : « Nous n’étions pas si loin. Mais c’est exactement la zone dans laquelle nous avons évolué toute la saison ».

« Nous sommes derrière Red Bull, derrière Ferrari, mais un peu devant les deux autres équipes au moment de la course. Et c’était aussi le cas la dernière fois. Je ne pense pas qu’on puisse dire que Suzuka a été frustrant pour nous. Nous savons ce que nous devons améliorer et si nous y parvenons, je pense qu’Andrea pourrait avoir raison dans ses prévisions « 

« Je pense aussi que nous pouvons gagner des courses cette année. Si nous pouvons rivaliser avec les deux équipes devant nous. Mais c’est un grand si. Nous devons travailler dur sur nos points faibles, et c’est un défi pour nous depuis des années. Mais si nous y parvenons, alors, je suis confiant, nous aurons quelques bonnes courses ».

Peut-être pas encore à Shanghai le week-end prochain. Mais au moins, cela devrait mieux se passer qu’il y a cinq ans : « Je ne peux pas dire que j’ai retiré une expérience folle de 2019. Les choses ont changé depuis. Et je suis un pilote très différent aujourd’hui de ce que j’étais à l’époque », dit Norris.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments