lundi, novembre 28, 2022
HomeSerie ALa mini-série du Milan s'arrête : le Torino réussit un coup contre...

La mini-série du Milan s’arrête : le Torino réussit un coup contre des Milanais pitoyables

La série de trois victoires consécutives du Milan s’est interrompue. A Turin, le champion s’est incliné 2-1 face à des hôtes exceptionnels sur le plan défensif et extraordinairement intelligents dans le jeu.

Le Milan s’est remis sur les rails juste à temps, en améliorant notamment ses chances de passer la phase de groupes de la Ligue des champions après son succès 4-0 sur le terrain du Dinamo Zagreb. En ligue, ils ont également réussi à remonter la pente avec deux victoires consécutives.

Contre le Torino, qui avait lui-même gagné deux fois de suite, l’entraîneur Stefano Pioli a fait appel à Tomori, Pobega, Junior Messias, Brahim Diaz et Origi à la place de Kjaer, Bennacer, Rebic, De Ketelaere et Giroud, qui ont tous pris place sur le banc pour des raisons de gestion de la charge de travail.

Chez les locaux, Djidji et Singo étaient nouveaux par rapport au 2-1 à Udine. Aina n’était pas dans le groupe, tandis que Zima et l’ex-Herthaner Radonjic ont pris place sur le banc. Lazaro, un autre ancien du Hertha, a été titularisé par le Torino.

Rafael Leao débute de manière bâclée

Les Milanais ont failli réussir un départ canon, mais Rafael Leao n’en avait visiblement pas envie. En l’espace de quelques minutes, le Portugais, merveilleusement servi par Brahim Diaz à deux reprises, s’est montré négligent dans la finition, tirant d’abord au-dessus, puis passant à gauche (3e, 6e).

Les supporters milanais, qui s’étaient déjà frotté les mains devant les débuts prometteurs du champion, ont vite déchanté, car le Torino s’est stabilisé par la suite, a ouvert la voie à un match par moments disputé et donc assez difficile, et n’a pas tardé à égaliser après avoir raté des occasions : Tatarusanu a d’abord réalisé une parade contre Pellegri (19e), puis contre Miranchuk (20e).

« Toro » prend le Milan à contre-pied

Les Milanais ont dû se rendre compte que le « Toro » était un adversaire redoutable au plus tard au moment du 0:1. Celui-ci est né d’un coup franc sur lequel Djidji s’est habilement détaché au centre pour placer une tête dans le coin le plus éloigné (35e).

Un peu plus tard, Miranchuk a fait de même – et de quelle manière ! Sur un long dégagement de Milinkovic-Savic, Vlasic a d’abord bien gêné avant que le ballon n’atterrisse sur le Russe. Ce dernier a marqué du gauche entre Gabbia et Tomori dans le coin le plus éloigné (37e).

Le Milan se retrouvait alors face à la tâche herculéenne de combler un retard de deux buts chez la meilleure défense à domicile de la Serie A (le Torino n’avait encaissé que trois buts en six matches à domicile). Pioli a réagi en effectuant un triple changement : De Ketelaere, Dest et Rebic ont remplacé Kalulu, Brahim Diaz et Rafael Leao – le trio n’était pas le seul à avoir déçu, n’importe quel autre professionnel du Milan aurait pu être concerné, car tous avaient réalisé une mi-temps à oublier.

Le Milan fait monter la pression contre un Torino « dégueulasse « 

En deuxième mi-temps, les choses se sont améliorées, les champions ont démarré sur les chapeaux de roue, ont exercé une pression et ont fait bouger la défense grâce à un jeu large et varié sur les côtés. Dest a même tiré un coup de semonce à la 54e minute, en ratant de peu son tir de la deuxième ligne.

Le Torino risquait de trop se laisser acculer derrière, mais l’équipe de l’entraîneur Ivan Juric ne rendait pas service aux Rossoneri et ne s’enfermait pas complètement dans ses seize mètres. Au contraire, elle s’adaptait de plus en plus aux courses en profondeur des Milanais, fermait les espaces et éloignait l’action de ses seize mètres.

Le match s’enlisait un peu jusqu’à la 67e minute : sur un long ballon, Junior Messias était à la limite dans son duel avec Buongiorno et provoquait ainsi une erreur du défenseur central, qui passait le ballon à Milinkovic-Savic, qui avait quitté ses seize mètres de manière totalement surmotivée, et le remettait involontairement à Junior Messias – 1:2.

Le but a été accordé, ce que l’entraîneur du Torino Juric n’a pas du tout apprécié. L’arbitre Rosario Abisso a alors expulsé l’entraîneur au sang chaud (69e). Le jeu s’est ensuite emballé, de petites fautes et de nombreuses imprécisions ont perturbé la fluidité du jeu des deux côtés. Le déroulement de la rencontre a profité aux locaux, qui se sont montrés dégoûtants dans le bon sens du terme et qui ont régulièrement impliqué Milan dans des duels – à la fin, les Turinois ont levé les bras au ciel pour célébrer la victoire, notamment parce que le coup franc direct de Rebic a terminé sa course en dehors des buts (90e+1).

Après la Ligue, la C1. Mercredi&nbsp ; le match décisif du tour préliminaire contre le RB Salzbourg attend les Milanais – un match nul suffirait déjà aux Rossoneri pour se qualifier pour les huitièmes de finale. En Serie A, l’équipe de Pioli poursuivra sa route samedi (20h45) avec un match à domicile contre Spezia. Le Torino se déplacera le lendemain à Bologne (12h30).

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments