vendredi, juin 21, 2024
AccueilFootball"Comme dans un rêve" : le conte de fées kitsch d'Evans contre...

« Comme dans un rêve » : le conte de fées kitsch d’Evans contre Burnley

Après huit ans, Jonny Evans est de retour dans son club de jeunesse, Manchester United. Il était prévu qu’il s’y maintienne en forme. Maintenant, il est convaincant dans le premier onze

Lorsque Jonathan « Jonny » Evans s’est levé après 25 minutes de jeu et a repris de la tête un corner de Sergio Reguilon pour ouvrir le score, le point culminant de ces derniers mois semblait atteint. Encore sans club cet été, Evans s’est soudainement retrouvé dans le onze de départ des Red Devils lors de la victoire 1-0 contre le FC Burnley. Toutefois, l’équipe arbitrale dirigée par Tony Harrington a eu le dernier mot et a refusé le but d’Evans à l’aide de la preuve vidéo. Rasmus Höjlund avait irrité le gardien des Clarets James Trafford en position de hors-jeu.

L’icône du club Evans s’est entraîné avec les U21 et a impressionné ten Hag

Il y a quelques mois encore, il semblait totalement irréaliste qu’Evans revienne sur les terrains de Manchester United, son club de jeunesse. Après cinq ans à Leicester City, son contrat avait expiré cet été. Après la relégation en Premier League avec les Foxes, Evans voulait se tourner vers un nouveau club et, pendant ce temps, il se maintenait en forme chez les Red Devils, s’entraînant avec les moins de 21 ans. « J’ai dit à Fletch : ‘Fais-le venir en équipe première. Peut-être qu’il peut nous aider », a révélé ten Hag après le match de Burnley.

A la mi-juillet, Evans a donc signé un contrat à court terme qui lui permettait d’entamer la préparation avec United et de disputer des matchs amicaux. Les jeunes joueurs en particulier devraient prendre exemple sur Evans.

Après tout, le défenseur central de 35 ans avait à lui seul 356 matchs de Premier League à son actif. De 2004 à 2015, Evans a été sous contrat avec les Red Devils et a notamment remporté trois fois la Premier League et une fois la Ligue des champions. Il a également disputé 91 matches internationaux avec l’équipe nationale d’Irlande du Nord. Une expérience qui a visiblement impressionné ten Hag.

Evans signe pour un an et entre directement en jeu

Lors de la préparation estivale, Evans s’est rendu aux Etats-Unis et en Ecosse et a fait bonne impression lors des matchs amicaux, notamment contre l’Olympique lyonnais (1-0). Fin août, ten Hag a confirmé qu’il était « en pourparlers ». A l’expiration du contrat à court terme le 1er septembre, Manchester a finalement officialisé le retour d’Evans après huit ans. Le directeur sportif d’United, John Murtough, a décrit l’Irlandais du Nord comme « un gagnant qui a déjà tout vécu. Pour ce que nous sommes en train de construire ici, c’est d’une valeur inestimable ».

Le « type gagnant » Evans est entré en jeu pendant six minutes lors du match suivant contre Arsenal FC (1-3), mais il n’a pas pu empêcher la défaite. Derrière Lisandro Martinez, Victor Lindelöf, Raphael Varane et Harry Maguire, le vétéran s’est aligné comme défenseur central numéro cinq dans la lutte pour les places de titulaire dans la ligne des quatre. Avec Luke Shaw, qui s’est toutefois blessé fin août, une autre option est prête.

Evans profite des absences et couronne ses débuts en tant que titulaire

Et pourtant, Evans s’est retrouvé dans le onze de départ de Manchester United lors du match de championnat contre Burnley, pour la première fois depuis plus de huit ans. Martinez et Maguire étaient sortis sur blessure, Varane a d’abord été laissé sur le banc. C’est donc le Nord-Irlandais qui a défendu avec Lindelöf et qui a marqué ce que l’on pensait être l’ouverture du score 1:0 mentionnée plus haut. Cette dernière a été refusée à juste titre, mais 20 minutes plus tard, Bruno Fernandes a tout de même donné l’avantage à ses couleurs d’une superbe reprise de volée. Jonny Evans, auteur d’une longue passe par-dessus la défense.

Le vétéran a fait un bon match et a été remplacé peu avant la fin par la nouvelle recrue Sofyan Amrabat. « La passe d’Evans était brillante, tout comme la course et la conclusion de Bruno Fernandes », a déclaré ten Hag avant de faire une mention spéciale au défenseur central : « Il a apporté de la sérénité à l’équipe. Ses capacités étaient brillantes, comme on l’a vu sur le but ».

Evans lui-même n’aurait pas pu mieux peindre sa 200e participation à Manchester United, comme il l’a laissé entendre après le match : « J’ai aimé chaque minute. Parfois, on a ce sentiment et je ne pouvais pas attendre. On est tout simplement excité. Quand je suis monté dans le bus, c’était l’ivresse ». En vue des prochains matchs contre Crystal Palace en coupe (mardi, 21h) et en championnat, Evans a en tout cas accumulé quelques arguments pour de nouvelles participations.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments