samedi, mai 25, 2024
AccueilMotorsportsToto Wolff sur l'affaire Horner : "Nous devons vivre notre fonction d'exemple".

Toto Wolff sur l’affaire Horner : « Nous devons vivre notre fonction d’exemple ».

Toto Wolff est le seul chef d’équipe à s’exprimer sur les accusations portées contre Christian Horner : l’Autrichien espère un procès précis et un effet d’apprentissage

Toto Wolff, directeur de Mercedes Motorsport, estime qu’un processus précis est important dans l’examen des accusations portées contre Christian Horner, directeur de l’équipe Red Bull, et souligne que la Formule 1 doit mettre en œuvre ce qu’elle veut défendre publiquement.

Horner fait actuellement l’objet d’une enquête interne chez Red Bull. Il est accusé d’avoir eu un comportement inapproprié avec une collaboratrice de l’équipe, ce qui pourrait également avoir des répercussions importantes sur l’équipe de Formule 1 si Red Bull devait conclure que le Britannique n’est plus acceptable en tant que chef d’équipe.

La Formule 1 elle-même s’était fortement engagée ces derniers mois sur des thèmes tels que l’inclusion, l’égalité, l’équité et la diversité. « Et il ne s’agit pas seulement d’en parler, mais de le vivre jour après jour. Et je pense que c’est le standard que nous nous fixons nous-mêmes », clarifie Toto Wolff dans le cadre des essais à Bahreïn.

Il considère les personnes concernées comme des modèles dans un sport global, c’est pourquoi un « processus précis » est important dans le traitement de Horner et des accusations – pour tout autre commentaire, il veut attendre l’issue des analyses.

« Red Bull a commencé une enquête indépendante et si elle est menée de la bonne manière, avec transparence et rigueur, c’est quelque chose que nous devons regarder, quels en sont les résultats et ce que cela signifie pour la Formule 1 et comment nous pouvons en tirer des leçons », déclare l’Autrichien.

Car en réalité, ce n’est pas un sujet dont on veut parler en Formule 1 : « Nous voulons parler de voitures de course et de sport et non pas de ces sujets très, très critiques qui sont plus qu’un problème pour l’équipe », explique Wolff. « C’est un problème pour toute la Formule 1, et plus généralement pour chaque personne qui travaille là-bas ».

Wolff a été le seul chef d’équipe à s’exprimer sur le sujet lors de la conférence de presse de midi à Bahreïn. Ayao Komatsu (Haas), Mike Krack (Aston Martin), Frederic Vasseur (Ferrari) et James Vowles (Williams) étaient également présents à ses côtés.

L’enquête chez Red Bull se poursuit et n’a pas encore abouti à une conclusion connue.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments