mardi, février 27, 2024
AccueilMotorsportsLando Norris : Les voitures devenues plus lourdes font mal paraître Pirelli

Lando Norris : Les voitures devenues plus lourdes font mal paraître Pirelli

Lando Norris s’oppose également à l’interdiction des couvertures chauffantes et pense que Pirelli n’a aucune chance en raison de la conception des voitures

Les voitures de Formule 1 actuelles ne sont-elles tout simplement pas conçues pour entrer en piste avec des pneus froids ? C’est ce que pense Lando Norris à propos du débat actuel sur l’interdiction prévue des couvertures chauffantes. Lors des essais de pneus à Austin, les pilotes ont déjà roulé avec une température réduite à 50 degrés Celsius, comme cela est envisagé pour la saison à venir.

C’était les meilleures conditions possibles pour les pneus : super chaud, piste chaude et un premier secteur rapide pour prendre la température, et pourtant ils n’étaient pas beaux », explique le pilote McLaren à propos des pneus du week-end dernier. « C’était facile de bloquer les roues avant, de bloquer les roues arrière, c’était complètement imprévisible ».

C’est pourquoi le bilan des pilotes a été accablant : Ils veulent empêcher l’interdiction des couvertures chauffantes, car ils craignent que cela ne provoque de graves accidents.

Le problème, c’est que la plupart des avis proviennent de personnes qui conduisaient encore les anciennes voitures, beaucoup plus légères, c’est-à-dire celles de 2007, 2008 ou 2012. Les pneus étaient alors mieux adaptés aux voitures qu’aujourd’hui, où elles pèsent 200 kilos de plus », explique Norris. A l’époque, les voitures pesaient encore environ 600 kilos, en 2022, elles pèseront près de 800 kilos.

Mais Norris tient à prendre la défense de Pirelli : « Je suis sûr qu’ils font tout pour faire un bon pneu « 

« Le fait est que les pneus froids ne seront jamais bons, mais surtout, la voiture de Formule 1 actuelle n’est pas très bonne sur des pneus froids », poursuit le Britannique. « Elle n’est tout simplement pas conçue pour rouler sur le côté. Elle est spécialement conçue pour l’aérodynamique et n’est pas faite pour sortir en pneus froids ».

Norris ne pense donc pas que la Formule 1 soit la bonne série pour mettre en œuvre des choses comme l’interdiction des couvertures chauffantes. Car pour lui, le problème n’est pas simplement que ce n’est pas agréable à conduire, mais que c’est effectivement un risque pour la sécurité de son point de vue.

« Un jour, tout le monde jettera sa voiture », pense-t-il. « De ce point de vue, aucun conducteur ne le souhaite vraiment. Mais nous allons en parler entre pilotes et avec la GPDA.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments