vendredi, février 23, 2024
AccueilMotorsportsOtmar Szafnauer : "La justice a gagné !"

Otmar Szafnauer : « La justice a gagné ! »

Le directeur de l’équipe Alpine, Otmar Szafnauer, est satisfait de l’issue de l’audience de la FIA et trouve la décision juste – Il souhaite néanmoins plus de constance

Selon le directeur de l’équipe Alpine, Otmar Szafnauer, « la justice a prévalu » avec la décision de rendre à Fernando Alonso sa septième place d’Austin. Alpine avait également protesté contre une protestation de Haas contre l’Espagnol et, après une défaite initiale, avait finalement obtenu gain de cause lors d’un « droit de regard ».

Je pense que nous avons obtenu le résultat que la Formule 1 méritait », « Je pense que la justice l’a emporté, même si je suis bien sûr partial parce que je suis pour cette équipe et que je voulais qu’il&nbsp ; termine à la septième place ».

Alpine avait contesté le fait que la réclamation de Haas était irrecevable parce qu’elle avait été déposée après la date limite. « Ils n’avaient que 30 minutes, mais leur réclamation est arrivée 54 minutes après le résultat, donc leur réclamation n’était pas valable », explique Szafnauer.

« Il n’aurait jamais dû être entendu », estime-t-il. « Et c’était notre argument. Et je pense que la FIA l’a remarqué et a pris la bonne décision ».

Le fait que Haas ait reçu une fausse date limite de la part du directeur de course de la FIA, Niels Wittich, ne joue aucun rôle à ses yeux : « Je ne connais aucun endroit au monde où ignorer les règles et les lois est une excuse acceptable », déclare-t-il à ‘Sky’.

Dans son rôle de directeur de course, Wittich ne peut en effet pas être comparé au législateur, mais plutôt à un policier. « Les législateurs établissent les règles, et même si un policier te dit que c’est en ordre, le juge en décide autrement », explique Szafnauer.

La FIA se penche sur la règle du drapeau

L’une des suites de la saga des protestations est cependant que la FIA souhaite regarder à nouveau la règle autour de l’utilisation du drapeau noir et orange. Kevin Magnussen a déjà été convoqué trois fois au stand de cette manière cette année pour un aileron avant cassé, mais personne d’autre.

A Austin, Sergio Perez a également roulé longtemps avec un élément d’aileron détaché, mais n’a pas été convoqué au stand avant que la pièce ne finisse par se casser. « Je pense aussi que cela devrait être mieux défini pour que les décisions de la FIA soient plus constantes, car elles ne le sont pas vraiment », explique Szafnauer.

« La plaque d’extrémité de Sergio s’est détachée, mais on ne lui a pas montré le drapeau à damier, alors que Haas l’avait fait avant. Ce n’est donc pas constant, et nous devons en tirer les leçons et être plus constants à l’avenir », poursuit le directeur de l’équipe Alpine. « Pour que chacun sache à quoi s’attendre. « 

Le manque de rétroviseur n’est pas si dangereux?

Dans le cas de Fernando Alonso, c’est un rétroviseur qui a manqué après l’accident avec Lance Stroll. Cela rendait la voiture illégale selon Haas, mais Szafnauer affirme : « Il y a eu des incidents dans le passé – en 2019, je crois – lorsque Leclerc et Lewis ont perdu leurs rétroviseurs, mais ils ont conservé leurs positions. « 

Il ne pense pas qu’un rétroviseur cassé soit un cas pour le soi-disant drapeau à damier : « J’ai fait 55 courses de formule, dont certaines sans rétroviseur. Je ne pense pas que ce soit nettement plus dangereux », déclare Szafnauer.

« Souvent, on utilise ses rétroviseurs pour placer sa voiture de manière à ce que celui qui est derrière ne puisse pas doubler. Et si on n’a qu’un seul rétroviseur pour cela, on est un peu plus prudent ! Donc ce n’est pas forcément beaucoup plus dangereux avec un seul miroir. Mais ce que je veux dire, c’est qu’il faut définir ce qu’est ce danger. « 

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments