samedi, juillet 13, 2024
AccueilNBABoston s'empare de la couronne : Les Celtics sont désormais les seuls...

Boston s’empare de la couronne : Les Celtics sont désormais les seuls champions de la NBA

Les Boston Celtics l’ont fait – et sont champions pour la 18e fois. Lors du cinquième match contre les Dallas Mavericks, les Celtes n’ont rien laissé paraître et se sont imposés 106 à 88, devenant ainsi les seuls champions de la ligue de basket-ball la plus forte du monde.
Après la performance exceptionnelle du quatrième match, plus d’un fan de Dallas avait peut-être nourri le doux espoir que les Mavs parviendraient à réaliser l’impossible et à renverser la série finale contre Boston après un score de 3-0 ; un exploit qu’aucune équipe n’a jamais réussi, 156 ont essayé et 156 ont échoué.

Mais même au Texas, l’espoir meurt en dernier, et pour le maintenir en vie, il fallait une nouvelle victoire – et ce chez les Celtics, qui pouvaient à nouveau compter sur Kristaps Porzingis. Le Letton n’a finalement pas été un véritable facteur dans le match, contrairement à Jayson Tatum et Jaylen Brown.

Tatum et Brown portent les Celtics

Les deux stars ont porté les Celtics sur leurs épaules en première mi-temps, offrant à Boston une confortable avance de 21 points à la mi-temps (67:46). Les hôtes se sont montrés énormément améliorés par rapport au match précédent, la défense était stable et offensivement, des jeux réussis ont été conclus avec succès à plusieurs reprises. Boston a fait preuve d’une grande joie de jouer devant ses fans bruyants.
Et Dallas ? L’entraîneur Jason Kidd a eu beaucoup de mal à faire jouer ses stars. Luka Doncic et Kyrie Irving ont tous les deux eu beaucoup de mal – et un taux de réussite sur le terrain inférieur à la moyenne : Doncic était à 4 sur 10 à la mi-temps, Irving même à 2 sur 8. Avec un rendement aussi catastrophique de leurs deux meilleurs joueurs, les Texans n’étaient finalement rien de plus qu’un sparring-partner pour Boston, qui avait clairement la volonté et la passion de décrocher le 18e championnat de l’histoire de la franchise.

Quelques erreurs d’inattention se sont glissées chez les Bostoniens dans le troisième quart-temps et, en face, le joueur de banc Josh Green a réveillé les Mavs, ce qui a permis de relancer le suspense. Dallas a réduit le score à 65-82, mais a continué à avoir du mal aux rebonds et a pris quelques décisions étranges en attaque. Deux scènes sont significatives : Doncic s’est permis une balle aérienne lors d’un tir à trois points très profond, et peu après, Maxi Kleber n’a pas osé faire un panier après un rebond réussi et a préféré faire une passe à l’extérieur.

Tatum se libère de son fardeau

Avec 67:82 du côté des visiteurs, la fin de la période a été marquée par le fait que Boston n’a plus rien laissé passer – et ce malgré un&nbsp ; Les Celtics se sont imposés 106:88 et ont donné le coup d’envoi des confettis et de la fête des champions. Tatum, régulièrement critiqué ces derniers temps, a d’ailleurs joué un rôle déterminant dans cette victoire, lui à qui l’on reprochait régulièrement de ne pas pouvoir gagner de titre – il avait joué six fois les finales de conférence, une fois les finales.

Le meneur de jeu a enfin réussi son grand coup et s’est libéré de ce poids énorme. « Qu’est-ce qu’ils vont dire maintenant ? », a-t-il demandé après la victoire, visiblement ému et cherchant les mots justes. Finalement, ce fut : « Oh mon Dieu, nous l’avons fait ». Tatum a d’ailleurs été le meilleur marqueur du match avec 31 points, 11 passes et 8 rebonds, Doncic, qui avait augmenté son niveau de jeu, était à 28 points à la fin.

Grâce à ce 18e titre, les Celtics sont désormais les seuls champions de la NBA, un record qu’ils partageaient auparavant avec les Los Angeles Lakers.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments