lundi, avril 15, 2024
AccueilFootballProtection des arbitres et exclusion temporaire : les projets de l'IFAB

Protection des arbitres et exclusion temporaire : les projets de l’IFAB

Les régulateurs de l’International Football Association Board (IFAB) se sont réunis mardi à Londres pour leur réunion d’affaires annuelle et ont mis en place plusieurs nouveautés.

Sous la direction de Ian Maxwell, directeur général de l’Association écossaise de football, l’International Football Association Board (IFAB) s’est concentré, lors de son « ABM » (Annual Business Meeting), sur des mesures visant à « améliorer le comportement » des joueurs et des dirigeants et à « accroître le respect envers les officiels de match ».

Une proposition formulée en octobre, selon laquelle seul le capitaine de l’équipe peut s’adresser à l’arbitre dans certaines situations de jeu, est par exemple soutenue. Une telle règle existe sous une forme similaire dans le rugby.

En outre, il a été convenu que les suspensions temporaires, y compris pour certaines fautes graves et tactiques, devraient être testées à un niveau supérieur, après avoir été appliquées avec succès dans le football de base. Les arbitres auraient ainsi une plus grande marge de manœuvre entre le rappel à l’ordre, l’avertissement (jaune) et la mesure la plus sévère, l’expulsion sous forme de jaune-rouge ou de rouge. Pour les expulsions temporaires, des protocoles et un système doivent être développés afin de tester sérieusement cette mesure possible. Les ligues ou les fédérations doivent annoncer activement leur participation à de tels tests – et la participation aux tests n’est pas obligatoire.

Collina : « Cela a fonctionné dans les ligues amateurs anglaises « 

Le développement de technologies de hors-jeu semi-automatiques doit se poursuivre

Un bloc thématique a également été consacré au VAR. Les membres ont convenu de la nécessité de poursuivre le développement des technologies de hors-jeu semi-automatiques afin d’aider les officiels sur le terrain et d’accélérer la prise de décision dans les situations de hors-jeu. L’essai de la FIFA visant à ce que les arbitres communiquent directement la décision finale au public après une vérification de la VAR a également été jugé réussi. Une mise en place permanente est à l’étude.

L’IFAB a également discuté de stratégies potentielles pour réduire les pertes de temps. La limitation à six secondes pour les gardiens de but, le retard de la reprise du jeu et la gestion des blessures ont notamment été évoqués.

Le 2 mars, on décidera de tout ce qui sera en vigueur à partir du 1er juillet 2024

Une modification possible des règles concerne également le jeu de mains. Il devrait à l’avenir être traité de la même manière que les fautes conduisant à un penalty, en ce qui concerne la sanction.

La prochaine assemblée générale annuelle aura lieu le 2 mars 2024 à Glasgow, « au cours de laquelle toutes les modifications proposées des Lois du jeu seront soumises pour approbation ». Toutes les modifications qui recevront alors le feu vert « seront intégrées dans les Lois du jeu à partir du 1er juillet 2024 », a annoncé l’IFAB.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments