vendredi, octobre 7, 2022
HomeMotorsportsPanne de Perez : "La boîte de vitesses était en fin de...

Panne de Perez : « La boîte de vitesses était en fin de course »

Comment Red Bull explique la panne de Sergio Perez lors de la course de F1 au Canada et pourquoi, en 2022, toute défaillance sera « particulièrement douloureuse » pour le championnat du monde

Sa course n’a duré que quelques tours : A peine le Grand Prix du Canada 2022 avait-il débuté à Montréal que Sergio Perez était déjà à l’arrêt. Sa Red Bull RB18 avait rendu l’âme après sept tours de piste. Diagnostic : panne de la boîte de vitesses. Pour la deuxième fois cette année, Perez n’a donc pas vu le drapeau à damier.

Malheureusement, il y a eu un autre problème », a déclaré Perez après la course. Il a tout simplement perdu l’élan « à la sortie du virage 7 ». « Je ne sais pas ce qui s’est passé exactement, mais j’étais bloqué dans mon couloir ».

Le directeur sportif de Red Bull, Helmut Marko, explique : sur la voiture de Perez, « la boîte de vitesses a cassé ». Et : « La boîte de vitesses était en fin de course, mais aurait dû tenir ».

Helmut Marko soupçonne un dommage consécutif

C’est pourquoi l’équipe pense pour l’instant qu’il s’agit d’un « dommage consécutif à l’accident » des qualifications de samedi, « même si Perez n’a pas été directement impacté par celui-ci », explique Marko. « C’est ce que nous devons examiner ».

« Très décevante », la situation l’est de toute façon pour Perez : il signe son deuxième « zéro » de la saison en cours et estime que « ce genre de choses est particulièrement douloureux cette année ». Car comme le coéquipier de Perez, Max Verstappen, a gagné au Canada, le retard de Perez au championnat du monde s’est encore accru.

Christian Horner, le directeur de l’équipe, estime toutefois que Perez a encore des chances intactes de remporter le titre : « Il est encore trop tôt pour écarter qui que ce soit. Nous sommes encore loin de la moitié de la saison. Il reste encore beaucoup de courses à faire ». Mais il est clair que Red Bull doit « analyser et résoudre » le problème.

Que se serait-il passé pour Perez sans cette panne ? Au moment de la panne, il se trouvait en 10e position dans la course et avait « encore escompté un très bon résultat en course », selon Perez lui-même.

Mais Marko se montre sceptique : « On l’a vu avec [Charles] Leclerc : Quand tu es coincé dans le trafic, combien il est difficile de dépasser, même pour les meilleures voitures ». Le directeur sportif de Red Bull ne va pas plus loin dans ses réflexions.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments