vendredi, février 23, 2024
AccueilFootballLes commissions des conseillers : L'Angleterre interdit également les nouvelles règles de...

Les commissions des conseillers : L’Angleterre interdit également les nouvelles règles de la FIFA

Mauvaise nouvelle pour la FIFA : après l’Allemagne et l’Espagne, elle ne peut pas appliquer ses nouvelles règles pour les agents de joueurs (FFAR) sur le marché anglais, pourtant si important.

C’est la décision prise par un tribunal saisi par la Fédération anglaise de football (FA). « Le tribunal de la FA a annoncé sa décision arbitrale à l’issue de la procédure, qui stipule que la FA enfreint la loi sur la concurrence de 1988 en introduisant le plafonnement des droits et les règles de paiement proportionnel », a fait savoir un porte-parole de la fédération via le Guardian. « La FA étudie l’impact de la décision et fera une nouvelle mise à jour dès qu’elle sera en mesure de le faire ».

Il s’agit d’une nouvelle défaite pour la FIFA dans le litige portant sur des milliards de dollars de commissions de consultants. Dans un premier temps, le tribunal régional (LG) de Dortmund avait émis une injonction provisoire pour la République fédérale. Comme l’appel sur le fond devant la Cour d’appel de Düsseldorf ne sera jugé que fin janvier, les nouvelles règles concernant la fenêtre de transfert de janvier en Allemagne sont suspendues.

Une décision similaire a été prise pour l’Espagne suite à une décision du tribunal de commerce de Madrid. La Fédération internationale ne peut donc pas appliquer sa réforme à trois de ses principaux marchés pour le moment.

Showdown au Luxembourg

La FIFA souhaite, outre la réintroduction d’une licence accompagnée de contrôles tels que des certificats de bonne conduite, limiter les commissions parfois excessives versées aux agents de joueurs. Elle a par exemple remporté des succès devant le Tribunal international du sport (TAS) et le Tribunal des entreprises de Bruxelles. En outre, les quatre agents de la Commission européenne ont déclaré dans leur mémoire que, de leur point de vue, la FFAR était largement compatible avec le droit européen.

Le document de 50 pages ne constitue toutefois qu’une recommandation dans la procédure devant la Cour de justice des Communautés européennes (CJCE). Le tribunal de grande instance de Mayence s’était adressé à cette dernière, où des agences de conseil avaient également porté plainte contre les plafonds de commission de la FIFA. Tout se rapproche d’une épreuve de force à Luxembourg, comme dans l’affaire de la Super League, où la CJCE a annoncé qu’elle rendrait sa décision le 21 décembre.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments