jeudi, juin 13, 2024
AccueilPremier LeagueLe diable Meslier déstabilise Liverpool : Leeds s'impose à la surprise générale...

Le diable Meslier déstabilise Liverpool : Leeds s’impose à la surprise générale à Anfield

Chez Leeds, qui s’était rendu à Anfield avec une série négative de huit matches sans victoire et qui avait même subi sa quatrième défaite consécutive contre Fulham (2-3), l’entraîneur Jesse Marsch, sous pression, a procédé à trois changements : Ayling, Greenwood et Sinisterra (blessure au pied) ont été remplacés par Kristensen, Adams et Summerville – et ont rapidement pu exulter, car le match a commencé tout à fait au goût du 17e du classement. Le match s’est terminé sur un mauvais malentendu des Reds.

Brade sur gaffe

Que s’est-il passé ? Gomez a récupéré le ballon sur le côté droit, puis a été légèrement mis sous pression par Aaronson et a voulu passer en arrière à Alisson. Mais ce dernier était déjà sorti, si bien que la passe de Gomez est complètement passée à la trappe et a plutôt servi de modèle à Rodrigo Moreno – 1:0 (4e).

Les Reds avaient certes nettement plus de possession de balle, mais c’est justement ce qui s’est avéré être un problème, car Leeds avait ainsi privé l’équipe de Klopp de l’un de ses plus grands atouts : le contre-pressing extrêmement élevé. C’était quasiment inexistant, car les Whites ne touchaient presque jamais le ballon. United a en outre resserré le terrain, a défendu avec beaucoup de cœur et de travail – et a malgré tout concédé l’égalisation.

Sur le centre d’Alexander-Arnold depuis le coin droit de la surface de réparation, Meslier a raté le ballon et en a été récompensé : Robertson a trouvé Salah qui a marqué de près avec beaucoup de technique (1:1, 14e).

Période folle avec de nombreuses occasions

Après l’égalisation, les choses se sont emballées. Liverpool, en particulier, jouait de manière négligée et pouvait s’estimer heureux que Leeds ne prenne pas une nouvelle fois l’avantage. United a eu des occasions, mais Aaronson a touché la barre (20e) et Harrison a échoué sur Alisson (21e).

En face, Kristensen a dégagé Salah d’une glissade (31e), Meslier a eu le dessus sur Darwin en un contre un (32e) et le centre dévié de Robertson est passé juste à droite (45e), ce qui a permis aux deux équipes de rentrer aux vestiaires sur le score de 1-1.

Coup de poing : Roberto Firmino et Mo Salah (Mi.) applaudissent le 1:1
Coup de poing : Roberto Firmino et Mo Salah (Mi.) applaudissent le 1:1

Liverpool fait monter la pression

Le coach allemand n’a pas fait de changement à la mi-temps, mais il a vu ses protégés s’enfoncer dans la perplexité. Le jeu vers l’avant était très difficile, de nombreuses maladresses ont fait que les maîtres du jeu ne se sont guère montrés dangereux.

Mais cela allait changer, car après l’heure de jeu, les Reds augmentaient le rythme et se procuraient des occasions parfois très nettes par Robertson (61e), Darwin (66e) et le remplaçant Henderson (69e), mais le gardien de Leeds Meslier ne se laissait pas battre. En fin de match, Liverpool était l’équipe dominante, mais le temps lui manquait – et Leeds tenait le match nul.

Les Whites ont pu compter sur le gardien Meslier, qui s’est montré décisif face à Darwin (79e) et Roberto Firmino (82e). Peu avant, le remplaçant Bamford avait laissé passer ce qui aurait pu être la meilleure occasion des visiteurs en commettant une incroyable faute de main ; il aurait pu tirer librement à 15 mètres au centre.

Mais il y avait encore un happy end pour l’underdog : Après que Meslier ait été à la hauteur de Salah (86e) et de Firmino (88e), Gnonto, entré en jeu, n’a été qu’à moitié accompagné sur le côté gauche. Il a ensuite placé le ballon à l’intérieur, où Bamford a dévié pour Sommerville. Ce dernier n’a pas hésité longtemps avant d’envoyer le ballon au fond des filets pour une victoire 2:1 très applaudie (89e).

Le FC Liverpool a donc une nouvelle fois trébuché en championnat et reste coincé dans la grisaille du milieu de tableau. Mardi, les Reds peuvent se racheter à domicile en Ligue des Champions lors du match au sommet contre Naples et peut-être même décrocher la première place du groupe A. Mais pour cela, il faudra un petit miracle footballistique, car Liverpool devra faire mieux que sa défaite 4-1 au match aller pour pouvoir détrôner les Italiens, qui sont en grande forme (13 victoires consécutives).

Dimanche (17h30), la prochaine étape du championnat londonien sera le déplacement à Tottenham Hotspur. Leeds, quant à lui, jouera la veille à domicile contre Bournemouth (16h).

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments