lundi, novembre 28, 2022
HomeMotorsports158 infractions à la tracklimit : L'ADAC GT Masters ne s'inquiète pas

158 infractions à la tracklimit : L’ADAC GT Masters ne s’inquiète pas

Les deux séances d’essais du vendredi de l’ADAC GT Masters ont été marquées par de nombreuses infractions à la limite de piste – Toutefois, aucun problème n’est prévu pour les jours de course

95 infractions à la track-limit lors de la première séance d’essais, 63 lors de la seconde. Le vendredi de l’ADAC GT Masters a fortement rappelé l’année d’horreur 2020, où il y avait même eu un briefing supplémentaire des pilotes parce que la direction de course n’arrivait plus à suivre. Pourtant, tout avait si bien fonctionné en 2021. Que s’est-il donc passé ?

Pas grand-chose en fait. Pour le reste du week-end, il ne devrait pas y avoir de problème avec les track limits.

Comment est-ce possible ? « Cela n’a pas changé l’année dernière », explique Sven Stoppe, directeur de course de l’ADAC GT Masters depuis 2021. « Les pilotes testent exactement le vendredi ce qui est possible et ce qui ne l’est pas. Je ne vois pas cela d’un œil critique. Je ne m’attends pas non plus à de gros problèmes pour le reste du week-end. « 

Depuis 2021, les track limits sur le Red Bull Ring sont surveillés à l’aide de bornes dans le cadre de l’ADAC GT Masters. Ce qui se passe entre les deux n’a pas d’importance, mais à partir de la borne, la voiture doit à nouveau se trouver sur la piste.

Mais il y a eu un petit changement. Après l’accident de Maro Engel au départ en 2021, la borne a été retirée dans le virage de Lauda. L’extrémité de la bordure « baguette » sert désormais de référence.

Les pilotes sont très satisfaits de ces dispositions. « Je suis très satisfait », déclare Fabian Schiller, vainqueur à Oschersleben. « L’ADAC a pris les bonnes décisions, surtout dans les deux derniers virages. En temps normal, il y a toujours des messages. Cela a vraiment été bien résolu. « 

« Les règles de limite de piste sont malheureusement un sujet important sur tous les circuits de nos jours, ici aussi. Mais avec les règles actuelles de l’ADAC, c’est très bien géré. Cela nous donne, à nous pilotes, une plus grande marge de manœuvre et facilite la tâche de la direction de course. « 

Avertissements pour six plus un pilote

Frank Bird, de l’équipe Landgraf, se réjouit de la rapidité du retour d’information : « Quand on fait une erreur, on en est tout de suite informé dans la voiture. On sait où on s’est trompé et ce n’est pas trop sévère. Je trouve ça bien ». C’est précisément pour cette raison que les pilotes ont testé ce qui est possible et ce qui ne l’est pas, afin d’être parfaitement préparés pour les qualifications.

91 (Engelhart/Güven) est la seule voiture à ne pas avoir été endommagée. « Nous avons réussi », s’amuse l’ex-champion Engelhart. « Je trouve la solution du virage 1 meilleure que l’année dernière. Car nous y avons tout de même vu quelques accidents. La décision a été prise correctement. « 

Mais quelques dépassements de la limite de piste ont eu des conséquences pour certains pilotes. Jan Marschalkowski (ZVO), Niklas Krütten, Nick Catsburg (tous deux de Schubert), Mick Wishofer, Frank Perera (tous deux d’Emil Frey), et Maximilian Paul (T3) ont chacun reçu un avertissement pour avoir quitté la piste à trois reprises. Cinq avertissements entraînent une pénalité de dix places. En 2021, c’était encore le cas pour trois d’entre eux.

Le nouveau venu dans la série, Leon Köhler, a également reçu un avertissement. Il a franchi la ligne à l’entrée des stands avec la ID-Porsche 44 (Köhler/Evans) lors de la première séance d’essais libres.

Sur la piste, il y a un autre changement par rapport à l’année dernière, mais qui n’a pas d’impact sur les Track Limits : La bordure Baguette a été retirée à la sortie du virage 7, après que plusieurs voitures y aient récemment cassé leurs séparateurs avant.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments