samedi, juin 15, 2024
AccueilChampions LeagueTerzic : "Vouloir prendre la dernière étape aussi"

Terzic : « Vouloir prendre la dernière étape aussi »

A neuf jours de la finale contre le Real Madrid, l’entraîneur du Borussia Dortmund Edin Terzic évoque le parcours et l’adversaire.

Ce sont les semaines des perspectives et des rétrospectives. Après le dernier match de Bundesliga contre Darmstadt 98 et les adieux émouvants de Marco Reus à la maison, toute l’attention du Borussia Dortmund se porte sur la finale de la Ligue des champions dans un peu plus d’une semaine à Londres, à Wembley, contre le Real Madrid. Pour Edin Terzic, il s’agit de la première en tant qu’entraîneur, mais en tant que supporter et collaborateur, il s’en est déjà approché en 1997 et 2013.

Terzic se souvient

Il y a 27 ans, il a regardé la finale victorieuse à Munich « lors d’une projection publique dans ma ville natale », raconte l’homme de 41 ans dans une interview sur le site web du BVB : « C’était un jour spécial pour tous les Borussiens ». Le lendemain, il s’est rendu à l’aéroport avec son frère pour accueillir l’équipe. Et il y a onze ans, il était déjà actif en tant qu’entraîneur de jeunes et dans le scouting. « J’ai suivi de près toute la saison de la Ligue des champions. J’ai également eu l’une ou l’autre tâche dans le domaine de la préparation des adversaires. À l’époque, j’ai monté de nombreuses vidéos des adversaires afin de préparer nos joueurs individuellement. « 

C’est donc maintenant la prochaine étape en tant qu’entraîneur en chef, sur les traces d’Ottmar Hitzfeld et de Jürgen Klopp. « Nous voulions aller le plus loin possible. Nous l’avons déjà fait, cela ne peut pas aller plus loin que la finale. Mais maintenant, nous voulons aussi prendre la dernière étape », dit-il et donne un aperçu de la préparation pour Londres et le Real Madrid : « Pour nous, il s’agit de ne pas perdre de vue le jeu, à côté de toute l’émotion, des amis et du side-show qui se déroule tout autour. Nous essayons d’avoir une approche très objective ». Depuis la qualification pour la finale, l’équipe « se pose la question à chaque décision : en quoi cela nous aide-t-il à être au top de notre forme le 1er juin ? « 

Mais il n’est pas question de changer grand-chose. « Nous essayons de faire tout ce qui nous a permis d’atteindre la finale comme nous l’avons toujours fait – le déroulement des entraînements et des matches. Du point de vue de l’organisation, c’est un peu différent, mais nous ne voulons rien changer dans l’approche ». Car c’est surtout en Ligue des champions qu’ils ont fait leurs preuves lors de leur folle traversée de Paris, Newcastle, Milan, Eindhoven, Madrid et à nouveau Paris. « Nous nous sommes améliorés et renforcés de match en match. Les processus se sont améliorés et à un moment donné, on se retrouve dans les matchs à élimination directe. Bien sûr, le chemin devient alors de plus en plus difficile à chaque tour, mais il est aussi de plus en plus court », se souvient Terzic.

Respect pour le Real, mais : « Tout est possible dans un match « 

Le plus grand défi possible nous attend maintenant. « Le Real Madrid est l’équipe qui a remporté 14 fois la Ligue des champions. Il n’y a pas si longtemps, il s’agissait de ‘La Decima' », c’est-à-dire le dixième succès dans la compétition nationale, « et maintenant ils en sont déjà à 14 titres », dit Terzic : « Malgré tout, nous savons que nous avons aussi mérité ce chemin vers la finale. Nous respectons le fait qu’une équipe forte, qui a déjà vécu cette expérience à plusieurs reprises, nous attende maintenant. Mais nous savons aussi que tout est possible dans un match. Et c’est notre chance. Dans un match, nous sommes capables de vaincre n’importe quel adversaire. « 

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments