lundi, mai 27, 2024
AccueilBundesligaRasiejewski et le TSG négocient un accord

Rasiejewski et le TSG négocient un accord

Les négociations entre Jens Rasiejewski et le TSG Hoffenheim vont-elles aboutir à un accord extrajudiciaire ? Passionnant : derrière le procès se cache aussi une partie des intrigues internes au club

Car au début de l’année, un conflit ouvert couvait en coulisses, dont peu de choses ont filtré. D’un côté, il y avait le directeur sportif Alexander Rosen, promu l’été dernier au poste de directeur général, ainsi que son confident Bastian Huber, le directeur technique. De l’autre, les deux autres directeurs, Jan Mayer et Denni Strich, entre autres. Une brouille a été évitée de justesse, mais il paraît que la situation continue de couver en arrière-plan, avec une issue ouverte.

Rasiejewski en disgrâce auprès de Hopp?

En tout cas, en décembre, après des mois de chuchotements internes au club, Rasiejewski a été licencié. L’ancien entraîneur en chef de courte durée du VfL Bochum, recruté en juin 2021 en tant que directeur de l’académie, était considéré comme un confident de Rosen. Mais depuis l’été 2023 au moins, des rumeurs persistantes le disaient en disgrâce auprès du mécène du club Dietmar Hopp. Mais personne n’a apparemment voulu mettre en œuvre la libération avant qu’elle ne soit finalement prononcée en décembre 2023.

Le conflit autour de l’homme de 49 ans n’est qu’un aspect de l’ensemble de l’édifice, apparemment très fragile, au plus haut niveau du TSG. Le fait que l’ancien chef de la formation Dirk Mack, qui n’est plus employé par le club depuis longtemps mais par une société qui gère les activités de Hopp à l’étranger avec l’Academico de Viseu au Portugal et le Barra Futebol Clube au Brésil, ait eu son mot à dire dans le remplacement de Frank Kramer peut être considéré comme un affront au directeur sportif Rosen.

Accord extrajudiciaire en vue

En tout cas, Rasiejewski, dont le contrat court encore jusqu’à l’été 2024, conteste juridiquement sa mise à l’écart devant le tribunal du travail (ArbG) de Mannheim, et réclame en outre une prolongation de son contrat. Autrement dit, un contrat de travail sans date de fin fixe. Un argument en sa faveur pourrait être le fait qu’il a déjà été employé comme entraîneur des jeunes du TSG entre 2011 et 2015. Toutefois, le TSG et Rasiejewski semblent vouloir trouver un accord extrajudiciaire. Le tribunal du travail a annoncé que la date de conciliation prévue pour le 14 mars n’avait pas lieu, « car les parties ont communiqué à court terme qu’elles se trouvaient en négociations extrajudiciaires ». Jusqu’à présent, rien n’a cependant été annoncé concernant une séparation, ce qui laisse supposer que les négociations sont toujours en cours.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments