dimanche, juillet 3, 2022
HomeBasketballMagenta perd les droits médiatiques de la BBL

Magenta perd les droits médiatiques de la BBL

Les fans de basket-ball devront s’adapter dès l’année prochaine et acheter un nouvel abonnement pour les images animées de la Bundesliga. Telekom a perdu la compétition pour les droits médiatiques contre S-Nation Media.

L’entreprise de médias commune de l’ancien chef de la DFL Christian Seifert et du groupe de médias Axel Springer s’est assurée les droits de la Bundesliga pour six saisons à partir de la saison 2023/2024, a annoncé la BBL jeudi.

Seifert bouscule le marché des droits médiatiques et veut placer une nouvelle plateforme de streaming l’année prochaine. L’ancien patron de la ligue allemande de football s’est assuré entre-temps, avec le groupe de médias Axel Springer, les droits TV de trois ligues : le tennis de table, le volley-ball et le basket-ball. Et il devrait y en avoir encore plus, notamment le hockey sur glace et le handball qui figurent sur la liste des achats.

Le partenaire média de longue date, Telekom, s’est montré déçu. « Nous regrettons que la BBL ait décidé de ne pas prolonger un partenariat fructueux », a déclaré un porte-parole à la Deutsche Presse-Agentur. « Depuis 2014, MagentaSport a développé de manière fiable le basket-ball allemand sur le plan médiatique et restera à l’avenir un fournisseur de télévision très important pour le basket-ball ». La plateforme internet MagentaSport diffuse encore la Bundesliga la saison prochaine et possède également les droits de l’EuroLeague et de l’EuroCup ainsi que des matchs internationaux.

Pas de détails sur la coopération avec ARD

S-Nation produira tous les matchs de la Basketball-Bundesliga et de la BBL-Pokal avec la qualité habituelle et les diffusera sur sa propre plateforme », a déclaré la BBL dans son communiqué. « De plus, S-Nation a conclu des coopérations étendues avec le groupe Bild ainsi que l’ARD afin d’augmenter la pertinence et la portée et de gagner encore plus de fans ». Les détails à ce sujet n’ont pas encore été publiés.

Seifert, 53 ans, a parlé de la « prochaine étape de croissance » de son nouveau projet. Le troisième achat de droits de la ligue « nous conforte dans notre volonté d’offrir aux sports attractifs une scène plus grande et une portée médiatique plus importante que jamais grâce à notre nouvelle plateforme de streaming ».

Le directeur général de la BBL, Stefan Holz, s’est dit « convaincu qu’avec cette constellation, nous faisons le bon choix pour enthousiasmer encore plus de gens pour ce sport fantastique qu’est le basket-ball ». La combinaison « du premier groupe de médias allemand avec sa compétence sportive et sa puissance de pénétration » et l’énorme expertise de Seifert ouvrent « des possibilités prometteuses pour exploiter encore plus largement le potentiel indiscutable du basket-ball en Allemagne ».

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments