samedi, août 20, 2022
HomeMotorsportsLe champion WSBK Razgatlioglu vit un premier test MotoGP "extrêmement positif"

Le champion WSBK Razgatlioglu vit un premier test MotoGP « extrêmement positif »

Au Motorland d’Aragon, le champion du monde de Superbike Toprak Razgatlioglu a testé pour la première fois la Yamaha M1 du Championnat du monde de motocyclisme et, malgré une fin prématurée, il est enthousiaste

Le 21 juin 2022 est un jour historique pour Toprak Razgatlioglu, car c’est la date de son premier test sur une moto MotoGP, longtemps espéré. Mardi, à Motorland Aragon, près d’Alcaniz en Espagne, l’actuel champion du monde de Superbike a effectué 40 tours avec une Yamaha M1 à l’occasion d’un test privé Yamaha.

Pour son premier test en MotoGP, Razgatlioglu a été assisté par Cal Crutchlow, le pilote d’essai MotoGP de Yamaha. Le Turc a pris les temps au tour du Britannique comme référence pour sa première utilisation sur un prototype Yamaha pure race.

Sous des températures estivales, Razgatlioglu a commencé la journée par un relais de douze tours. En effet, il n’y avait pas que la moto et toutes ses finesses techniques qui étaient nouvelles pour lui. Il ne connaissait pas non plus les pneus Michelin. Dans le championnat du monde Superbike, où Razgatlioglu a remporté le titre mondial en 2021 en tant que pilote officiel Yamaha et où il a fêté sa première victoire de la saison 2022 il y a une semaine et demie à Misano, on roule avec des pneus Pirelli.

Après sa première douzaine de tours avec les motos MotoGP, Razgatlioglu a pris la piste pour plusieurs courts relais. Entre-temps, il est passé au stand pour donner son avis et permettre à son équipe d’apporter les modifications nécessaires à la moto. Finalement, la journée s’est arrêtée à 40 tours à cause d’une forte averse qui a mis fin prématurément aux essais.
Razgatlioglu est satisfait de ses premières impressions. « C’était mon premier jour sur la Yamaha M1. Elle semble complètement différente de ma R1. Plus de chevaux, une électronique différente, une boîte de vitesses sans friction, tout cela est totalement nouveau pour moi. J’ai appris à chaque tour », avoue-t-il.

« Passer d’une Superbike à une MotoGP n’est pas si simple. Heureusement, j’avais Cal Crutchlow à mes côtés, qui m’a donné des conseils et m’a beaucoup aidé », explique Razgatlioglu.

Interrogé sur ses impressions concrètes concernant le comportement de la M1, le champion WSBK répond : « La moto se sent bien. Le rythme dans les lignes droites est très élevé. Les freins en carbone ont été une expérience intéressante pour moi. « 

Ce que Razgatlioglu a également remarqué : « Quand on regarde les motos MotoGP à la télévision à Aragon, on peut voir qu’elles ont un peu de mal avec les irrégularités de la piste. Je peux maintenant confirmer cette impression. Mais ce n’est pas si grave. Il faut laisser l’accélérateur ouvert pour faire face aux bosses. Si on le ferme, la moto devient plus instable ».

« Dans l’ensemble », a déclaré Razgatlioglu, « ce fut un test extrêmement positif, même s’il s’est terminé prématurément l’après-midi en raison de la pluie. Je n’ai donc pas pu faire autant de tours que je l’aurais souhaité. Mais j’ai vraiment apprécié de piloter la moto MotoGP. Merci à Yamaha de m’avoir donné cette opportunité. »

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments