dimanche, avril 14, 2024
AccueilBundesligaLa barre des quatre milliards en ligne de mire : la Bundesliga...

La barre des quatre milliards en ligne de mire : la Bundesliga sur la voie des records

Les 18 clubs de la Bundesliga ont-ils établi un nouveau record de chiffre d’affaires lors de la saison 2022/23 qui vient de s’achever ? De nombreux indices laissent penser que le mur des quatre milliards d’euros a été clairement franchi.

Ce que l’élite allemande n’a réussi à faire qu’une seule fois jusqu’à présent, à savoir lors de la saison 2018/19, lorsque la Bundesliga a affiché 4,02 milliards d’euros dans son rapport économique. Il s’en est suivi des saisons marquées par la pandémie de Corona et donc un recul à 3,8 (2019/20) et 3,47 milliards d’euros (2020/21). La légère reprise en 2021/22, avec 3,61 milliards d’euros, devrait être suivie d’une forte croissance.
La barre des 4 milliards d’euros sera-t-elle à nouveau franchie ?

Selon les publications de 15 des 18 clubs autour des assemblées générales annuelles et des assemblées générales des membres au cours des derniers mois, et sur la base d’estimations concernant le RB Leipzig, le Bayer Leverkusen et le VfL Wolfsburg, la ligue pourrait même afficher 4,3 milliards d’euros. Les estimations mentionnées sont nécessaires parce que RB ne rend pas ses chiffres accessibles au grand public avant leur publication dans le Bundesanzeiger et que les chiffres des deux clubs d’usine sont intégrés dans les bilans consolidés respectifs de Bayer et de Volkswagen AG.

Selon les recherches, RB réalise un chiffre d’affaires d’environ 450 millions d’euros pour l’ensemble de l’année 2023. Jusqu’à présent, les Saxons établissaient toutefois leur bilan de manière saisonnière, avec un chiffre d’affaires de 349 millions d’euros en 2021/22. Le « juste milieu » d’environ 400 millions d’euros pour la saison 2022/23 pourrait donc être proche de la réalité – mais cela dépendra aussi de la saison au cours de laquelle les ventes de millions de Josko Gvardiol (Manchester City), Dominik Szoboszlai (Liverpool FC) et Christopher Nkunku (Chelsea FC) seront comptabilisées. Chez Bayer, les estimations prévoient un chiffre d’affaires similaire à celui de 2021/22 (271,3 millions d’euros), chez le VfL un léger recul à environ 230 millions d’euros contre 251,3 millions d’euros l’année précédente.

La Bavière et le BVB tirent la croissance vers le haut

Les moteurs de la croissance sont avant tout les géants du secteur, le FC Bayern (854,2 millions) et le Borussia Dortmund (515,4 millions ; tous les chiffres incluent les transferts), qui ont chacun battu des records, mais aussi le fait que deux clubs à fort chiffre d’affaires, Schalke 04 et Werder Brême, qui revenaient à l’époque en Bundesliga, ont été promus, tandis que Greuther Fürth et Arminia Bielefeld, deux clubs au chiffre d’affaires relativement faible, ont dû passer en division inférieure. Les chiffres que les clubs soumettent à la DFL dans le cadre de la procédure d’octroi de licence et qui sont finalement présentés dans le rapport économique diffèrent certes légèrement des sommes publiées par la MV en raison de la méthodologie, dans la mesure où il n’est pas possible de faire des prévisions très concrètes.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments