lundi, avril 15, 2024
AccueilEsportsImpitoyable : la Corée et la Chine surclassent l'Europe au second tour

Impitoyable : la Corée et la Chine surclassent l’Europe au second tour

Plus rien n’est allé ensemble pour les Européens lors du deuxième tour des LoL Worlds. Résultat : deux équipes sont éliminées, la troisième a une tâche herculéenne à accomplir. Pour savoir comment s’est déroulée la deuxième semaine, cliquez ici:

Désastre. Difficile de mieux résumer la deuxième partie de saison des équipes européennes aux Worlds. Seul Rogue a réussi à sortir du groupe pour atteindre les quarts de finale, grâce à un premier tour phénoménal.

La phase de groupe du Championnat du monde de League of Legends est terminée et les équipes de la phase à élimination directe sont connues. Au début, nous avions supposé que la Chine et la Corée se départageraient. Le premier tour et les bonnes performances des Européens ont fait passer cette estimation au second plan. En fin de compte et après le deuxième tour, il est désormais clair que tout reste comme avant. Avec le champion européen Rogue comme seule exception, une équipe chinoise et une équipe coréenne occupent les premières places de leurs groupes respectifs et passent donc un tour supplémentaire.

Odoamne Lo L Worlds Echangé

‘Odoamne’ Rogues héros de la première phase, a été efficacement mis hors jeu par ses adversaires.Lance Skundrich/Riot Games
En tant que fan européen, on ne peut être triste que de manière limitée. Car c’est un déclassement que Fnatic, G2 et Rogue ont subi lors du second tour. Seul le champion européen a pu gagner un match, et encore, contre les outsiders du Vietnam. Ce dernier a d’ailleurs fait l’objet d’une petite excitation : l’équipe a gagné contre Top eSports à la surprise générale. Ils n’étaient qu’à deux tirs du Nexus d’une victoire et auraient ainsi forcé un tie-breaker contre Rogue. Heureusement pour les Européens, car ils ne l’auraient probablement pas gagné :

1:8 après les matchs – le résultat, presque aussi mauvais que les équipes américaines, qui étaient à 0:9 après le premier tour.

Quasiment rien n’a fonctionné

La recherche des erreurs ne devrait pas prendre trop de temps pour les trois équipes. Presque tout a échoué dans leurs jeux. Les mauvais champions ont été choisis, les plans établis avec les champions n’ont pas été mis en œuvre ou ont été détruits, des erreurs individuelles, une mauvaise coordination. Dans certains tours, les Européens n’ont même pas réussi à détruire une tour.

Le dernier match décisif de Rogue en est un exemple. A égalité de points, 4:2 après les matchs, avec la Corée DRX, la première place du groupe était en jeu. En moins de 25 minutes, DRX a écrasé les Européens sur mesure. 16:5 après les kills, 8:1 après les tours et donc 10k d’or d’avance pour les Coréens

Les analystes avaient déjà constaté que Rogue s’était mis dans une position délicate lors de la draft et ont fait le même constat après le match : un autre match où les Européens n’ont pas pu trouver de réponses en début de partie. Certes, la différence dans les dégâts infligés n’était pas trop importante, mais cela ne peut pas être considéré comme positif : Rogue n’a pas été en mesure de faire quelque chose sur la carte lors d’attaques comparables sur l’adversaire, c’est-à-dire de gagner du terrain.

Les Américains sauvent l’honneur – un peu

Les équipes américaines ont réussi à éviter un désastreux 0-18 de leur côté. Et ce, en battant les Européens. Au final, le score est donc de 3-15 et la région américaine est très probablement confrontée à des réformes structurelles. Mais ce n’est pas bien pire que le 6-12 européen.

Comme prévu, une équipe chinoise et une équipe coréenne se qualifient donc pour la phase finale. A l’exception de Rogue, qui a réussi à prendre un match au vice-champion chinois Top eSports et qui est également en quart de finale.

La phase à élimination directe commence jeudi – Rogue face à une tâche herculéenne

Si le deuxième tour a été désastreux, il ne faut pas oublier que le premier tour s’est terminé sur un score de 3-0, il y a donc une lueur d’espoir. L’équipe a une semaine pour trouver des réponses.

Un point de départ est déjà clair : lors du deuxième tour, les adversaires des Européens ont pris l’habitude d’attaquer le héros du premier tour : ‘Odoamne’, le toplaner de Rogue. Il a été contraint de choisir d’autres champions et a eu moins d’influence sur les événements. Rogue trouvera une solution à ce problème et pourra la tester le jeudi 20 octobre à partir de 23h.

Ensuite, nous affronterons le premier du groupe B : JDG de Chine. Maître contre maître – les pronostics sont mauvais contre Rogue. Près de 85% des spectateurs participants misent sur une victoire des Chinois. Ce n’est pas sans fondement : JDG est sorti du groupe 5-1. Toutefois, les matchs se jouent désormais au meilleur des cinq manches. Pas d’avantage non plus contre les Chinois et les Coréens : ils sont passés maîtres dans l’art de s’adapter à leurs adversaires. Les chances européennes semblent bien minces.

Mais il est également clair que si le reste des Worlds sera une fois de plus une affaire asiatique, il offrira League of Legends au plus haut niveau. Que ce soit Faker’s T1 contre le RNG chinois qui revient en force, DWG contre le champion coréen Gen.G ou le champion du monde en titre EDG contre le vainqueur de Rogue DRX.

Le championnat du monde reste à Los Angeles pour les quarts de finale et se déroule de jeudi à dimanche à partir de 23 heures, heure allemande.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments