vendredi, février 23, 2024
AccueilFootballClause de sortie à un milliard d'euros : le Real prolonge le...

Clause de sortie à un milliard d’euros : le Real prolonge le contrat de Camavinha

Le Real Madrid continue de travailler à plein régime pour construire l’équipe du futur. Mardi, la prolongation du contrat d’Eduardo Camavinha, « arme polyvalente », a été officialisée

Les dirigeants du Real Madrid sont visiblement pressés. Après avoir prolongé les contrats des deux Brésiliens Vinicius Junior (jusqu’en 2027) et Rodrigo (jusqu’en 2028) en début de semaine dernière, Eduardo Camavinga a obtenu un nouveau contrat ce mardi. Le contrat de l’international français, qui courait initialement jusqu’en 2027, a été prolongé de deux ans jusqu’au 30 juin 2029. Selon le journal Marca, la clause d’indemnisation du trio a atteint le chiffre impressionnant, mais inhabituel pour l’Espagne, d’un milliard d’euros.

Dans le cadre de cette prolongation, négociée depuis un certain temps et rendue publique aujourd’hui, le salaire de Camavinga aurait également été augmenté de manière significative. Le Français de 20 ans, nommé pour le Golden Boy en 2021 et 2022 et pour le trophée de la Copa en 2022 et 2023, dispute actuellement sa troisième saison sous le maillot du club royal

Sa collection de titres est déjà impressionnante : vainqueur de la Ligue des champions, vainqueur de la Coupe du monde des clubs, vainqueur de la Supercoupe d’Europe, champion d’Espagne, vainqueur de la Coupe d’Espagne et vainqueur de la Supercoupe d’Espagne. L’international français (12 fois) a disputé 114 matches de championnat. Camavinga a marqué deux buts et en a inscrit cinq autres à son actif.

Le dilemme positionnel laisse Kamawinga froid

L’entraîneur Carlo Ancelotti l’apprécie également car il s’est révélé être une véritable « arme polyvalente » depuis son transfert de Rennes le 31 août 2021 pour 30 millions d’euros. Outre son poste habituel de milieu central, Kamawinga s’est révélé être un excellent latéral gauche.

Un rôle qui ne lui convient pas vraiment. Il l’a fait savoir lors de la conférence de presse précédant le premier match contre l’Union Berlin à la mi-septembre : « Je n’aime vraiment pas jouer à ce poste, mais il y a des moments où il faut faire des choses pour l’équipe ». L’avantage, bien sûr, c’est qu’il a « joué davantage et acquis plus d’expérience ». Et d’ici 2029, il a encore beaucoup de temps pour s’imposer dans l’entrejeu du

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments