mercredi, juillet 24, 2024
AccueilBasketballAlba humble après sa victoire à l'extérieur : "Nous sommes toujours debout"

Alba humble après sa victoire à l’extérieur : « Nous sommes toujours debout »

L’Alba fait durer le suspense dans la série finale de basket-ball. Après la victoire à Munich, le titre peut être fixé à domicile. Mais aucun Berlinois n’a fait de déclarations fracassantes. Les statistiques parlent même en faveur de la Bavière

L’Alba Berlin s’est gardé de toute déclaration de guerre. Bien sûr, la victoire à l’extérieur en finale de la Bundesliga de basket-ball chez le FC Bayern a apporté beaucoup de fierté et de satisfaction aux joueurs de la capitale. A cela s’ajoute l’impatience de voir que, grâce au 1:1 dans la série au meilleur des cinq matchs, deux matchs suivront à la Spree, au cours desquels Alba pourra devenir champion devant son propre public. Malgré l’avantage de jouer à domicile, Alba ne veut « pas du tout » revendiquer le rôle de favori, comme l’a clairement expliqué l’entraîneur Israel Gonzalez. Il a plutôt mis en garde contre le troisième match de mercredi (20h30/Dyn) : « Ce sera très, très difficile. Le Bayern a des joueurs incroyables et un entraîneur incroyable ».

Des pronostics trop audacieux sont également interdits parce que Berlin sait apprécier la victoire 79:70 dans le deuxième match de la finale. Cette victoire est également due au fait que les Bavarois ont raté un grand nombre de tirs – il est d’ailleurs significatif que le joueur national et champion du monde Andreas Obst, l’un des meilleurs tireurs d’Europe, n’ait pas marqué le moindre point. « Nous avons bien sûr eu de la chance », a déclaré le directeur sportif d’Alba, Himar Ojeda, à propos de l’insécurité du tir à Munich.

Boxeurs titubants et « douleurs terribles « 

L’Espagnol a également souligné un autre aspect : « Berlin est allé bien au-delà de son seuil de tolérance à la douleur à la fin d’une saison de plus de 80 matches, à l’issue de laquelle plusieurs joueurs clés d’Alba ont été blessés. « Nous avons réussi à mobiliser encore une fois toutes nos forces », a déclaré Ojeda, comparant l’état de son équipe à celui d’un boxeur en difficulté : « Nous sommes toujours debout, même si je ne sais pas comment. Et non seulement nous essayons de ne pas prendre de coups, mais nous ripostons aussi. Je suis très fier ».

Le visage de l’abnégation est le capitaine Johannes Thiemann, qui était encore absent lors de l’ouverture de la finale en raison d’une blessure douloureuse au genou, mais qui a serré les dents lors du deuxième match. Le champion du monde n’a cessé de boiter sur le parquet, le visage déformé par la douleur. « Je voulais faire quelques minutes pour permettre aux gars de se reposer. Mais bien sûr, je ne suis pas à 100 % », a-t-il reconnu sur la chaîne Dyn. Le directeur sportif Ojeda a été plus clair : « JT a terriblement mal »

Pas d’avantage à domicile

Dans toutes ces circonstances, la série finale entre les deux clubs phares allemands reste ouverte. D’autant plus que, de toute façon, l’avantage du terrain est une chose. « C’est ma huitième année à Alba », a raconté Ojeda. « Honnêtement, ils nous ont souvent battus dans notre salle. Je ne pense pas qu’ils soient particulièrement impressionnés de jouer à l’extérieur. Je m’attends à voir les meilleurs Bavarois jusqu’à présent ».

Le souvenir d’Ojeda ne trompe pas : depuis son arrivée à Berlin en février 2016, sur un total de 16 matches à la gare de l’Est de Berlin, dix ont été remportés par le Bayern. De 2017 à 2022, Alba et le Bayern se sont affrontés dans cinq séries de playoffs – et dans chacune d’elles, Munich s’est imposé une fois à l’extérieur.

Le Bayern veut être plus affamé

Pour s’imposer à l’extérieur, le Bayern devra faire mieux que lors du deuxième match. L’entraîneur Laso a déclaré de manière lapidaire : « Nous devons réussir nos lancers ». Mieux défendre l’adversaire ne ferait pas de mal non plus. Lors de la victoire berlinoise de lundi, le vainqueur de la coupe n’a pas réussi à maîtriser les ex-professionnels de la NBA et meilleurs scoreurs de Berlin, Matt Thomas (21 points) et Sterling Brown (17). « Ils étaient tout simplement plus affamés que nous », a déclaré Sylvain Francisco, joueur professionnel du Bayern.

Mais même si Munich attend depuis quatre ans un titre de champion, l’optimisme et l’assurance à la FC Bayern sont toujours là. Le joueur de construction Nick Weiler-Babb a déclaré : « Peu importe contre qui nous jouons, nous croyons toujours en nos chances ».

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments